top of page

H comme Handicap

Ici nous parlerons Mode et Handicap. Afin de nous comprendre, nous avons besoin d'un même vocabulaire commun. Aujourd'hui commençons par H comme Handicap !



H comme handicap


La définition du Handicap selon l'ICF


Le handicap, selon l'International Classification of Functioning, Disability and Health (ICF), est une perturbation du fonctionnement au niveau de l'individu, qui peut inclure des limitations d'activité et des restrictions de participation. Il résulte de l'interaction complexe entre les caractéristiques de la personne (comme les déficiences physiques, mentales, sensorielles ou autres), les facteurs environnementaux (physiques, sociaux, culturels, économiques, etc.) et les facteurs personnels (tels que l'âge, le sexe, la santé, etc.). Le handicap peut influencer la manière dont une personne interagit avec son environnement et peut nécessiter un soutien ou des ajustements pour favoriser la pleine participation et l'égalité des chances dans la société.

L'International Classification of Functioning, Disability and Health (ICF), qui sera notre référence du jour, propose une classification détaillée des types de handicaps et des catégories associées. Voici un aperçu de ces catégories selon l'ICF :


  1. Fonctionnement du corps : Cette catégorie comprend les déficiences, qui sont des problèmes au niveau des fonctions ou des structures du corps. Les déficiences physiques, par exemple, peuvent affecter la mobilité, la vision, l'ouïe, la parole, etc.

  2. Activités : Les limitations d'activité se rapportent aux difficultés qu'une personne peut rencontrer dans l'exécution de tâches ou d'activités courantes. Cela peut inclure des difficultés à marcher, à lire, à manger, etc.

  3. Participation : Les restrictions de participation font référence aux difficultés que quelqu'un pourrait rencontrer pour participer pleinement à la vie sociale, économique et culturelle. Par exemple, une personne pourrait avoir des difficultés à obtenir un emploi en raison de son handicap.

  4. Facteurs environnementaux : Cette catégorie englobe les facteurs environnementaux qui peuvent avoir un impact sur la vie d'une personne en situation de handicap. Cela peut inclure des facteurs positifs, tels qu'un environnement favorable, ou des facteurs négatifs, tels que des obstacles à l'accessibilité.

  5. Facteurs personnels : Ces facteurs tiennent compte des caractéristiques personnelles d'une personne, telles que son âge, son sexe, son niveau d'éducation, son état de santé général, etc. Ces facteurs peuvent influencer la manière dont une personne vit son handicap.


Il est important de noter que l'ICF prend en compte l'interaction complexe entre ces différentes catégories. Par exemple, une déficience physique peut entraîner des limitations d'activité, qui à leur tour peuvent entraîner des restrictions de participation. Les facteurs environnementaux, tels que l'accessibilité aux bâtiments, peuvent également jouer un rôle clé dans la manière dont une personne en situation de handicap peut fonctionner dans la société.


Cette classification globale aide à comprendre de manière holistique l'expérience du handicap, en mettant l'accent sur la nécessité de créer des environnements inclusifs et d'éliminer les obstacles pour favoriser la pleine participation et l'égalité des chances pour toutes les personnes, quel que soit leur type de handicap.


Nuançons cette définition du handicap


Néanmoins, il convient de noter que l'ICF se concentre principalement sur les aspects objectifs du fonctionnement et du handicap, laissant de côté la dimension subjective telle que la satisfaction, la qualité de vie ou l'expérience personnelle. De plus, son concept d'environnement "standard" peut poser questions en raison de son caractère non opérationnel et de sa variabilité en fonction des ressources culturelles et économiques. En outre, la CIF ne catégorise pas les facteurs environnementaux en tant que barrières ou facilitateurs en soi, car leur impact dépend de l'interaction entre les structures corporelles et l'environnement. Malgré ses limites, la CIF reste un outil précieux pour normaliser l'information sur le handicap, fournissant une base solide pour la compréhension et l'amélioration de la qualité de vie des personnes en situation de handicap.



Sources : 


World Health Organization. (2001). International Classification of Functioning, Disability and Health: ICF. Geneva, Switzerland: World Health Organization.

M Jamoulle (2009) Introduction critique à la Classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé

6 vues0 commentaire

コメント


bottom of page